Voyages Photos Infos

Présentation physique de l'Italie


Italie, en italien Italia, officiellement République italienne, pays d’Europe du Sud, bordé au nord par la Suisse et l’Autriche, à l’est par la Slovénie et la mer Adriatique, au sud par la mer Ionienne et la mer Méditerranée, à l’ouest par la mer Tyrrhénienne, la mer Ligurienne, la Méditerranée et au nord-ouest par la France. La Sicile (25 710 km²), la Sardaigne (24 090 km²) et l’île d’Elbe (224 km2) en sont les principales îles. Deux petits États indépendants sont enclavés dans le territoire : la république de Saint-Marin, située à la limite de l’Émilie-Romagne et des Marches, et la cité du Vatican, sur la rive droite du Tibre, dans la capitale romaine.

La superficie totale du pays est de 301 323 km² et Rome est la capitale.

Milieu naturel


L’Italie a la forme caractéristique d’une botte qui s’avance au cœur de la Méditerranée, qu’elle divise en deux parties : un bassin oriental et un bassin occidental. Sa longueur maximale est de 1 360 km. Au nord, la largeur maximale est d’environ 600 km, tandis que, dans la péninsule, elle varie entre 140 km et 240 km.

Les paysages y sont contrastés mais les reliefs prédominent. En effet, les plateaux et les collines occupent 41,7 p. 100 du territoire et les montagnes 35,2 p. 100, contre 23,1 p. 100 pour les plaines. Ces dernières sont, pour la plupart, petites et fragmentées comme les plaines bordières souvent inhospitalières.

Les Alpes

Les Alpes italiennes
Les Alpes italiennes - Photo E. Buchot

Carte géographique de l'Italie

Carte géographique Italie
Carte Italie - Source Encarta

Les Alpes italiennes

Au nord, et d’ouest en est, les Alpes soudent l’Italie au continent. Cette chaîne de formation récente (tertiaire) se présente comme une frontière naturelle en arc de cercle, de Vintimille, en Ligurie, jusqu’à Gorizia, en Frioul-Vénétie-Julienne. Elle possède les massifs les plus imposants d’Italie : le massif du Mont-Rose partagé avec la Suisse et qui comporte plusieurs sommets atteignant les 4 000 m d’altitude : le Viso (3 841 m), le Grand Paradis (4 061 m) et ses glaciers ; ainsi que le mont Blanc (en italien monte Bianco) commun avec la France et qui culmine à 4 810 m.

Dans sa partie septentrionale, la chaîne alpine appartient à l’ensemble des Préalpes calcaires abritant le massif des Dolomites. Les Alpes Liguriennes, Maritimes et Grées constituent la zone occidentale des reliefs, entaillés de vallées profondes. Le centre se caractérise par les Alpes Pennines qui culminent au mont Cervin (4 478 m), dans la région du Val d’Aoste, les Alpes lépontiennes, rhétiques et bergamasques. Enfin, l’est du territoire abrite les Alpes de l’Adige, les Alpes carniques et les Alpes juliennes, avec le sommet Palla Bianca (3 736 m). Dans sa partie méridionale, la chaîne présente de grands lacs creusés lors des glaciations du quaternaire, phénomènes qui provoquèrent aussi l’apparition des cols et des ouvertures par où cheminent des réseaux de communication.

La plaine du Pô


Au sud des Alpes, à l’ère tertiaire, des sédiments se sont accumulés pour créer la plaine du Pô, ou plaine padane. Couvrant quatre régions (Piémont, Lombardie, Émilie-Romagne, Vénétie), cette vaste étendue (46 000 km2) ressemble à un triangle allongé. Elle est exceptionnelle dans ce pays de reliefs et constitue à la fois un jardin prospère et le « poumon » industriel de l’Italie.

Dans sa partie occidentale, à la bordure alpine du Piémont, elle est constituée de dépôts morainiques, puis de hautes terres suivies de basses terres endiguées (Lombardie, Émilie-Romagne). À l’est, elle se termine en zones marécageuses (Vénétie).

La côte adriatique est bordée par le Tavolière des Pouilles, la plaine de Bari et celle d’Otrante. Le long de la mer Tyrrhénienne s’étirent la vallée de l’Arno, la Campagne romaine, la plaine de Campanie et la Maremme toscane.

Reggio Emilia

Emilie Romagne
Emilie Romagne - Photo E. Buchot

Les Apennins


Les monts Apennins constituent l’épine dorsale de l’Italie, mais c’est aussi une barrière naturelle rendant les communications difficiles. Formés au tertiaire, les Apennins s’étendent sur 1 290 km, depuis le sud de la plaine padane jusqu’à la Calabre, et même la Sicile. Ils se divisent en trois ensembles géographiques.

Les Apennins septentrionaux, aux roches argilo-gréseuses, s’élèvent du golfe de Gênes (Apennins ligures), où ils sont reliés aux Alpes par le col d’Altare, jusqu’à la source du Tibre, en Toscane. Là, ils culminent au mont Cimone (2 167 m) et se présentent comme une chaîne cristalline, dite « apuane », qui fournit le marbre de Carrare.

Les Apennins centraux s’étendent ensuite jusqu’aux monts calcaires des Abruzzes où se trouve le massif culminant de la chaîne : le Gran Sasso (2 914 m au Corno Grande). À l’est, après Rimini, la côte adriatique est bordée par des éperons qui ne laissent aucune place à la plaine. À l’ouest, la côte tyrrhénienne est constituée par la Campagne romaine (l’agro romano) et les marais Pontins qui sont longtemps demeurés des plaines marécageuses avant d’être bonifiés.

Les Apennins méridionaux comprennent aussi de hauts sommets, notamment en Calabre avec le mont Pollino (2 248 m) et le Sorino (2 007 m) au nord, la Sila (1 929 m) et l’Aspromonte (1 956 m) au sud. Ils se prolongent au-delà du détroit de Messine et traversent la Sicile, où l’Etna (3 323 m) témoigne d’une activité volcanique toujours dangereuse pour l’Homme.

Montagnes d'Europe

Montagnes d'Europe
Montagnes d'Europe - Photo E. Buchot

Le littoral


Les côtes italiennes s’étendent sur 7 438 km, dont 3 766 km pour la Sardaigne, la Sicile et l’île d’Elbe. Elles sont naturellement peu favorables au développement d’une vie maritime locale, et c’est par des artifices et de grands travaux d’infrastructures que l’Italie a surmonté cet inconvénient.

La côte de la mer Adriatique, sablonneuse, aux eaux peu profondes, est difficilement accessible aux grands navires, hormis à Trieste. C’est sur les côtes occidentales que l’on trouve les meilleurs emplacements portuaires, occupés parfois depuis l’Antiquité : Gênes et son golfe, Naples que domine le Vésuve, et, un peu plus au sud, le golfe et le port de Salerne. Plusieurs îles sont disséminées dans la mer Tyrrhénienne : les îles Pontines, Ischia, Procida et Capri, dans la baie de Naples.

Les côtes siciliennes occidentales sont élevées et rocheuses ; elles sont très découpées en mer Ionienne. Au large de la côte tyrrhénienne, s’élève l’île volcanique Stromboli dans l’archipel des îles Éoliennes. La Sardaigne abrite également un littoral découpé par des golfes tel celui de Cagliari.

Port de Gênes

Littoral italien
Littoral italien - Photo E. Buchot

Hydrographie de l'Italie


L'Adige en Italie

Dans l’ensemble, les cours d’eau italiens, peu profonds, souvent à sec l’été, sujets aux crues en hiver et au printemps, ne sont guère utilisables pour la navigation et l’activité industrielle. Au contraire du Sud, le Nord bénéficie d’un système fluvial équilibré. Il est traversé par deux fleuves principaux qui prennent leur source dans les Alpes et se jettent dans l’Adriatique.

Le Pô (652) assure l’unité de l’Italie continentale et reçoit de nombreux affluents (Tessin, Adda, Tanaro, Sesi, Trébie). Il prend sa source au mont Viso, près de la frontière française (Alpes-Maritimes) et se dirige vers Turin où il devient navigable. Son cours, régulé par des digues, draine ensuite la vaste plaine padane et irrigue Crémone, avant laquelle il décrit des méandres. Puis le Pô passe au nord de Ferrare et commence à former un vaste delta de 100 km avant de déverser ses eaux dans la mer. Chargé d’alluvions, il s’exhausse fréquemment, au point d’atteindre le niveau du premier étage des maisons à Ferrare, ce qui nécessite son endiguement.

L’Adige (410 km) émerge au col de Resia, près de la frontière autrichienne, coule dans le Trentin-Haut-Adige, rejoint Trente, puis Vérone et bifurque à l’est pour se jeter dans l’Adriatique, au-dessus du delta du Pô. La région du nord-est est drainée par le fleuve Piave sur 220 km.

Le centre de l’Italie comprend principalement deux fleuves, qui naissent dans les monts Apennins, en Toscane. L’Arno (240 km), prend sa source dans le Monte Flaterona, décrit une boucle (Val-d’Arno), arrose Florence et Pise, avant de finir dans une plaine basse et marécageuse, et de se jeter dans la Méditerranée, au nord de Livourne. Il est connu pour ses crues soudaines qui valurent à Florence de graves inondations en 1966. Le Tibre (406 km) prend sa source au mont Fumaiolo. Alimenté sur son parcours par la Paglia, la Nera et l’Aniene, il traverse la Toscane, l’Ombrie, le Latium, dont Rome. Il aboutit à la mer Tyrrhénienne, près de la cité antique d’Ostie, où son embouchure avance de 4 m par an.

L’Italie compte également de nombreux lacs. Outre les grandes surfaces alpines et préalpines comme le lac de Garde (370 km²), entre Vénétie et Lombardie, le lac Majeur (212 km²), entre Piémont et Lombardie, ou le lac de Lugano (50 km2), entre Lombardie et Suisse, on trouve des plans d’eau d’origine volcanique comme à Bolsena (114 km2) et Bracciano, dans le Latium. Le lac Trasimène (129 km2) occupe un bassin d’effondrement en Ombrie. L’Oglio, un affluent du Pô, traverse le lac d’Iseo, dans le nord du territoire et la Campanie abrite le lago d’Averno dans un cratère volcanique éteint.

Quant aux lacs « côtiers », ils ne communiquent pas toujours avec la mer de façon naturelle. Il arrive que l’on puisse à peine les distinguer des lagunes (Venise, Caorie, Grado) nombreuses sur la côte septentrionale de l’Adriatique.

En décembre 1993, la loi Galli a fixé de nouvelles règles en matière d’exploitation de l’eau. Son objectif était de réduire le pouvoir quasi exclusif des 5 500 entreprises d’État au profit d’un secteur privé. En 1994, 1,4 p. 100 du réseau était géré par le privé. © Emmanuel Buchot. Sources utilisées Encarta et Wikipedia.

Photos des villes italiennes

Photos de Florence

Photos de Florence

Voir les photos

Photos de Rome

Photos Rome

Voir les photos

Photos de Bologne

Photos de Bologne

Voir les photos

Photos de Palerme

Palerme

Voir les photos

Photos de Gênes

Gênes

Voir les photos

Photos de Parme

Photos de Parme

Voir les photos

Photos de Vérone

Vérone

Voir les photos

D'autres pays européens à découvrir

Voyage en Grèce

Voyage en Grèce

Photos Grèce Infos Grèce

Partir en Suède

Photos de la Suède

Photos Suède Infos Suède

Voyage en France

Voyage photos en France

Photos France Infos France

L'Angleterre

Photos Angleterre

Photos Angleterre Infos

Visite de la Turquie

Voyage photos en Turquie

Photos Turquie Infos Turquie

République Tchèque

Voyage en République Tchèque

Photos République Tchèque Infos

Voyage en Hongrie

Voyage en HongriePhotos Hongrie Infos Hongrie

Photos de l'Espagne

Photos de l'Espagne

Photos Espagne Infos Espagne

Voyage en Ecosse

Voyage en Ecosse

Photos Ecosse Infos Ecosse

Partir à Zagreb

Partir en Croatie

Photos Croatie Infos Croatie

Photos de Allemagne

Voyage en Allemagne

Photos Allemagne Infos Allemagne

Voyage Islande

Photos Islande

Photos Islande Infos Islande