Economie diversifiée


L’Europe a longtemps occupé la première place mondiale sur le plan économique. Berceau de la science moderne et de la révolution industrielle, elle a acquis une supériorité technologique qui lui a permis de s’assurer une domination incontestée au XIXe siècle. La révolution industrielle, qui a commencé en Angleterre au XVIIIe siècle avant de se répandre sur presque tous les continents, était porteuse d’un projet de transformation globale impliquant l’utilisation de machines complexes. Il en a résulté un accroissement important de la production de biens, et de nouvelles formes d’organisation économique. La révolution agricole a eu lieu plus tardivement. À cet égard, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, l’Europe, à l’exception de certaines régions, connaissait encore un « ancien régime » agricole. Depuis le milieu du XXe siècle, la croissance économique a été largement stimulée par la formation d’organisations supranationales, principalement l’Union européenne.

Après la crise de 2008 liée aux subprimes aux Etats Unis, l'Europe a connu une crise sans précédent depuis les années 30. Les pays du sud de l'Europe comme l'Espagne, la Grèce, le Portugal, l'Italie ou la France furent touchés de plein fouet. Les taux de chômage dépassèrent souvent les 10 %. L'Union européenne a dû intervenir à plusieurs reprises pour soutenir des économies moribondes. Plus à l'Est, suite à l'annexion de la Crimée par la Russie, les sanctions contre la Russie ont plongé le pays dans une grave crise. En 2017, plusieurs pays ont bien redémarré leur économie : l'Angleterre et l'Allemagne, entre autres. La France reste à la traine. Le taux de chômage a amorcé une légère décrue, mais selon le FMI, il devrait remonter.

Agriculture en Europe


En général, l’agriculture européenne associe dans une même région la production d’élevage animal avec diverses formes de cultures. L’agriculture est devenue industrielle dans la majeure partie de l’Europe occidentale et de l’Europe du Nord.

Une agriculture mécanisée mais aussi traditionnelles

La mécanisation de l’agriculture est un phénomène récent, qui a commencé dans les régions où existaient déjà de grandes exploitations, comme la Beauce ou le Soissonnais en France, ou la grande plaine du Nord. Ce processus, qui ne s’est achevé que dans les années 1960, a entraîné partout dans l’Union européenne une baisse de la population active agricole, qui aujourd’hui dépasse rarement 5 p. 100 de la population active globale, ainsi que des rendements et une production croissants. Dans ces régions, l’industrie laitière et l’élevage, la production céréalière, les productions maraîchères et l’arboriculture sont les activités les plus importantes. Tous ces pays sont exportateurs de grandes quantités de produits agricoles et grands consommateurs de matières premières.

Sur le pourtour méditerranéen et en Europe orientale, l’agriculture joue un rôle plus important dans les économies nationales, et les productions agricoles participent largement à la formation de la richesse nationale. La polyculture traditionnelle sur de petites exploitations existe encore.

Le cas de la Russie et des pays qui formaient auparavant le Conseil d’assistance économique mutuelle (CAEM) doit être mis à part : l’économie agricole y a subi les contrecoups des politiques socialistes de collectivisation des terres, qui ont entravé longtemps la production agricole.

Les forêts septentrionales, qui s’étendent de la Norvège jusqu’au nord de la Russie européenne, sont les principales régions de production forestière en Europe. La Suède, la Norvège, la Finlande et la Russie ont des industries forestières assez importantes, qui produisent notamment de la pâte à bois et du bois d’œuvre.

La pêche en Europe


Bien que tous les pays du littoral européen pratiquent la pêche à des fins commerciales, cette activité atteint véritablement un niveau industriel en Europe du Nord, en particulier en Norvège et au Danemark. L’Espagne, la France, la Russie, la Grande-Bretagne et la Pologne sont également des nations où la pêche joue toujours un rôle important.

Le monde agricole

Elevage en Europe
Elevage en Europe. Photo E. Buchot

La vigne - agriculture

Agriculture en Europe
Agriculture en Europe. Photo E. Buchot

Industries européennes


La répartition actuelle de la population dans une grande partie de l’Europe a été influencée par les activités minières passées. C’est le cas pour les grands bassins houillers européens. Dans des régions comme l’Ukraine, le centre de l’Angleterre, la Ruhr, la Sarre, la Lorraine et le nord de la France, la Belgique, le Luxembourg, les gisements houillers ont été les régions où a eu lieu la seconde révolution industrielle, celle de la houille, du fer et de l’acier. Ainsi, la Ruhr, la Silésie en Pologne et l’Ukraine sont de grands producteurs de houille.

Les industries minières

Le minerai de fer est exploité en grande quantité dans le nord de la Suède, dans l’est de la France et en Ukraine, et l’Europe possède des ressources appréciables en bauxite, en cuivre, en manganèse, en nickel et en potasse. L’une des industries d’extraction les plus récentes et les plus importantes en Europe concerne le pétrole et le gaz naturel qui sont extraits des gisements offshore de la mer du Nord. Ces hydrocarbures ont été exploités en grande quantité pendant de longues périodes dans le sud de la Russie européenne, en particulier dans la région de la Volga.

Depuis la révolution industrielle, l’activité industrielle a en grande partie modelé les modes de vie en Europe. Le nord et le centre de l’Angleterre furent les premiers centres de l’industrie moderne, de même que la Ruhr et la Saxe en Allemagne, le nord de la France, la Silésie en Pologne et l’Ukraine. Les secteurs traditionnels sont la métallurgie, les constructions mécaniques et l’industrie textile. L’industrie chimique, les équipements électroniques et les autres produits de haute technologie ont occupé une place de premier plan après la Seconde Guerre mondiale.

Les Pays Bas

Industrie minière en Europe
Les Pays Bas - Etat européen - Photo E. Buchot

Localisations des industries


Dans l’ensemble, l’activité industrielle est concentrée dans l’ouest et le centre de l’Europe. Cette zone comprend l’Angleterre, l’est et le sud de la France, le nord de l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie. La Russie européenne et l’Ukraine sont également des régions de grande production industrielle.

Les principales sources d’énergie sont la houille, le lignite, le pétrole, le gaz naturel, l’électricité d’origine nucléaire et hydraulique. La Norvège, la Suède, la France, la Suisse, l’Autriche, l’Italie et l’Espagne sont équipées de grandes installations hydroélectriques, qui contribuent dans une large mesure à leur production annuelle d’électricité. L’énergie nucléaire s’est surtout développée en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Belgique, en Suède, en Suisse, en Finlande, en Bulgarie, en Lituanie, en Ukraine et dans les républiques de la fédération de Russie. La république d’Irlande présente la particularité de faire un usage important de la tourbe, à la fois comme combustible domestique et comme source de production électrique.

Les transports européens


L’Europe dispose d’un réseau de transport très développé, en particulier dans sa partie centrale et occidentale. La Scandinavie, la partie européenne de l’ancienne URSS et le sud de l’Europe sont moins bien équipés sur ce plan. Une part importante des marchandises est transportée par route et le réseau autoroutier est très développé dans l’Union européenne. Des réseaux ferroviaires modernes et rapides (train à grande vitesse, TGV) assurent le transport des passagers et des marchandises. De nombreux tunnels et cols, comme le col du Saint-Gothard ou le Simplon, permettent de franchir et de traverser les Alpes.

La navigation fluviale


Plusieurs pays, comme la Grèce, le Royaume-Uni, l’Italie, la France, la Norvège et la Russie, entretiennent d’importantes flottes marchandes. Rotterdam, aux Pays-Bas, est l’un des ports les plus actifs du monde. Parmi les autres grands ports européens figurent Anvers, Hambourg, Londres, Gdańsk et Göteborg au nord, Marseille, Gênes, Naples et Bilbao au sud. Le réseau fluvial européen joue aussi un rôle important dans les échanges. Les fleuves les plus empruntés sont le Rhin, l’Escaut, la Seine, l’Elbe, le Danube, la Volga et le Dniepr. Le Rhin et le Danube sont relié par le canal Rhin-Main-Danube.

Quartier ouvrier

Ville ouvrière en Allemagne
Ville ouvrière en Allemagne - Photo E. Buchot

Industrie en Allemagne

Le port de Hambourg
Le port de Hambourg - Photo E. Buchot

Transports aériens


Presque tous les pays européens possèdent des compagnies aériennes nationales, et plusieurs d’entre elles, comme Air France, British Airways, Swissair, Lufthansa (en Allemagne) et KLM (aux Pays-Bas) figurent parmi les grands transporteurs mondiaux.

Commerces internationaux


Le commerce international tient une large place dans l’économie de l’Europe. Aujourd’hui, une grande partie des échanges sont intercommunautaires et concernent les membres de l’Union européenne, mais la part des échanges commerciaux avec les autres continents demeure importante. L’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie et les Pays-Bas sont parmi les nations les plus commerçantes du monde. Les échanges commerciaux entre l’Europe et les autres continents consistent souvent à exporter des biens manufacturés et à importer des matières premières. © Emmanuel Buchot. Sources utilisées Encarta et Wikipedia.

Photos des pays d'Europe à visiter

Voyage photos en Turquie

La Turquie

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Voyage en Pologne

Photos Pologne

Voyage en République Tchèque

Photos Tchèquie

Voyage en Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos de l'Espagne

Photos Espagne

Voyage en Ecosse

Voyage en Ecosse

Partir en Croatie

Croatie

Photos Allemagne

Allemagne

Photos Portugal

Portugal